2009-2010 - LE PROGRAMME ANNUEL

Version du 3 novembre 2009
lundi 2 novembre 2009

"Donner forme à son expérience, à sa pensée" le programme du GFEN Provence en 2009-2010

(Version du 3 novembre 2009)

Les journées du GFEN sont ouvertes à tous, enseignants, éducateurs, étudiants, parents, travailleurs sociaux qu’ils soient adhérents ou non.

* *

Cette année, le GFEN Provence se propose de travailler au carrefour de deux préoccupations :

  • la première, inspirée des travaux d’Edgar Morin (Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur) est celle des finalités de l’acte d’éduquer, d’enseigner, d’apprendre. Il s’agit d’inventer et de vivre ensemble des situations de construction de savoirs convaincantes, surprenantes, créatives, roboratives. Il s’agit de relier ces pratiques au devenir du monde afin de donner plus de sens et de goût aux savoirs. Il s’agit de penser autrement les disciplines scolaires traditionnelles pour donner à l’École et à la formation une dimension humaine supplémentaire, celle d’une Culture de paix à inventer et à vivre. 

  • La seconde est celle de la transmission de l’expérience humaine. Si l’un de nos défis d’avenir est celui du vouloir mettre en partage des savoirs, des expériences et des expertises, l’Éducation Nouvelle qui vise l’émancipation propose des visions, des postulats, des manières de faire en rupture.

* *

Le programme 2009-2010 croise ateliers de création et écriture de pratiques et se présente ainsi.

Samedi 26 septembre 2009. Aubagne, Centre de Loisirs Les Espillières.

"Ce qu’il faut pour faire un monde ? A quelles conditions une humanité est-elle possible ? Que signifie "identité terrienne"  ? Pour cela, nous avons proposé un passage par la science-fiction pour penser ce qui fait ou ce qui pourrait "faire une société", renforcer la coopération et le partage de savoirs pour ajouter de l’humain à l’humain. Un atelier inattendu de construction de savoirs sur la base d’une situation-problème imaginée par Jean-Louis Cordonnier (GFEN 66).

Samedi 14 novembre 2009. Aubagne, Centre de Loisirs Les Espillières de 9h à 17h.

"Écrire pour donner forme à sa pensée, à son expérience…"
En reprenant la notion "d’identité terrienne", déjà explorée lors des Rencontres du LIEN de Ciney (www.lelien.org), nous voulons mettre l’accent sur la nécessité de nous inscrire dans l’Histoire par la formalisation de l’expérience et sa transmission. Donner forme" à une compréhension du monde, à des réflexions, à des valeurs et à des pratiques qui s’élaborent au quotidien dans mille petits détails de notre activité professionnelle, associative, militante et autre. Pourquoi le faire et avec quels enjeux ? Pour quel destinataire et avec quels outils ? Par le biais de cette transmission voulue, c’est la communauté humaine qui se renforce et se construit.

Samedi 12 décembre 2009. Aubagne, Centre de Loisirs Les Espillières de 9h à 17h.

Suite des travaux d’écriture de pratiques.

23 janvier 2010 – Aubagne (lieu et horaire à fixer)

Une manifestation conjointe avec la Ville d’Aubagne. "Le devenir de l’enfant, le devenir de l’école maternelle" (Titre provisoire).

En coopération avec le Service Enfance de la Ville d’Aubagne, une conférence, des ateliers seront organisés autour des enjeux actuels de l’Éducation et de la formation que sont la défense de l’École et sa transformation dans une "Ville éducative" et "Amie des enfants". Notre invitée : Christine Passerieux, maître formateur, membre du Secrétariat Général du GFEN, auteur de La maternelle. Première école. Premiers apprentissages (en coopération avec un collectif d’auteurs). Chronique sociale, 2009

"Cet ouvrage présente une réflexion sur l’importance de l’école maternelle, afin d’en montrer la pertinence dans le développement de l’enfant et d’en réaffirmer la nécessité dans le cursus scolaire. Il propose également des outils pour la classe.
 Il rend compte d’observations qui montrent les effets positifs de l’école maternelle dans la réussite scolaire, en particulier lors d’une scolarisation à deux ans et donne des éléments de comparaison avec d’autres modes d’accueil des jeunes enfants. Il propose une réflexion sur les missions spécifiques de l’école maternelle et les moyens, en particulier pédagogiques, dont elle doit se doter pour que le passage de l’enfant à l’élève ait lieu pour tous. Il montre, alors que l’entrée dans le scolaire n’est ni immédiate ni spontanée, la nécessité d’un travail dans la durée mené par des professionnels, ayant eu une vraie formation. Ce travail doit prendre en compte les enfants dans leur diversité tout en leur donnant les outils nécessaires pour appréhender le milieu scolaire et ses particularités. 
Dans différents domaines d’apprentissage, les propositions pédagogiques ouvrent des perspectives quant aux activités à mettre en œuvre dans l’affirmation d’une conception culturelle des apprentissages scolaires et d’une véritable ambition pour tous." (extrait de l’ouvrage).
Samedi 20 mars 2010. Aubagne, Centre de Loisirs Les Espillières.
Un atelier d’arts plastiques autour de la transmission de l’expérience.
(Déroulement à préciser).

30 mai 2010. Aubagne, Centre de Loisirs Les Espillières

"Écrire, créer pour donner forme à sa pensée et à son expérience"
Suite et fin du cycle.


* * *

Pour s’inscrire
On peut s’inscrire dès à présent par lettre ou courriel. Groupe Français d’Éducation Nouvelle 1, Allée de la Ste Baume
 13470 CARNOUX EN PROVENCE tél - + fax 04 42 73 76 04
 (contact@gfenprovence.fr) (plan d’accès sur demande).

Une participation aux frais est prévue : adhérents : 10 € ; non-adhérents : 20 €. On peut, si on le souhaite, adhérer sur place pour soutenir le GFEN.


* * *

Cette invitation est destinée à être partagée et diffusée dans vos réseaux, auprès de vos amis et de vos collègues. Merci.